Search

Les Particularités des Systèmes Universitaires Nord-Américains



Que dites-vous de l'idée d'appeler votre professeur par son prénom? Suicide ou candidature au passage en conseil de discipline? S'il est certain que dans nos pays, cela n'est quasiment pas envisageable, cela est bien commun dans les universités nord-américaines. Dans cet article, nous passerons en revue les particularités des systèmes universitaires nord américains.


- Une relation professeur-étudiant portée sur l’accessibilité Aux Etats-Unis et au Canada par exemple, il est courant d’entretenir une relation presque amicale avec son professeur. Dans la majorité des cas, l’enseignant se veut accessible en se rendant à la disposition de ses élèves. Certains s’avèrent être parfois de vrais conseillers ! La maturité de cette approche permet aux étudiants de pouvoir donner le meilleur d’eux-mêmes en disposant d’un appui constant. Deux à trois fois par semaine, l’enseignant met en place des « office hours ». Il s’agit d’un moment dédié uniquement aux étudiants afin qu’ils puissent avoir une entrevue privée dans son bureau. Cette méthode motive grandement les étudiants, ils se sentent plus impliqués dans leur travail. Ils sont aussi plus écoutés et cela leur donne envie de donner le meilleur d’eux-mêmes.


- Un apprentissage de l’autonomie Contrairement à l’enseignement d'origine française dont a hérité par analogie nos pays, les travaux personnels demandés par les enseignants ne serviront pas à valider vos acquis, mais à développer vos capacités de recherche et d’analyse. L’essentiel du travail se déroulera en dehors de votre école, vous allez apprendre à vous débrouiller par vous-mêmes en adoptant une pédagogie de la découverte. Les travaux effectués sont vus par les étudiants comme un moyen d’apprentissage personnel et non comme une évaluation qu’il faut réussir pour avoir une bonne note.


- Une pédagogie par l’encouragement Il s’agit d’un aspect culturel qui distingue une nouvelle fois les Etats Unis de nos pays. Les professeurs ne tarient pas sur les encouragements donnés aux élèves. Pour la majorité, ils considèrent même qu’ils ont des vertus pédagogiques, notamment sur la motivation et l’envie des étudiants.


- L’encouragement du partage d’opinions Les enseignants américains considèrent qu’ils ne sont pas les seuls détenteurs du savoir. Ils pensent que chaque étudiant a quelque chose d’unique et d’intéressant à apporter à la discussion, quitte à contredire les idées du professeur. Les séances de débat sont donc monnaie courante, l’objectif du professeur est d’aboutir à une réflexion commune par une autonomisation de la pensée critique de l'étudiant.


- Un enseignement qui n’est pas non plus parfait L’enseignement parfait n’existe pas et les Etats-Unis n’échappent pas à cette règle. Il semble que les acquis théoriques des universités américaines fassent parfois défaut. Selon le témoignage anonyme d’un professeur de philosophie, ses étudiants peuvent connaitre parfaitement les théories de Platon, mais complètement ignorer la vie du philosophe.